TU N’ES PAS SEULE

Le Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton (CAASF) vous aide à obtenir les services

QUI NOUS SOMMES

Notre mission :

  • Fournir de l'information, du soutien et des conseils aux personnes touchées par la violence sexuelle (agression sexuelle, harcèlement sexuel, abus sexuels subis dans l’enfance, inceste) et la violence dans les fréquentations.
  • S’efforcer d’éliminer la violence sexuelle.

Notre optique féministe antioppression :

  • Le CAASF soutient toutes les victimes, quel que soit leur sexe ou leur genre, et reconnaît que la violence sexuelle est une forme de violence fondée sur le sexe.
  • Nous reconnaissons que la violence sexuelle est un des effets de la misogynie, du patriarcat et de l'inégalité.
  • Nous reconnaissons aussi que la violence sexuelle peut toucher n’importe qui et sévir de façon disproportionnée dans les groupes marginalisés, entre autres les femmes cisgenres et transgenres, les enfants, les personnes LGBTQ et celles aux comportements marginalisés, ayant des identités sexospécifiques et hermaphrodites (MOGAI, c.-à-d., en anglais, marginalized Orientations, gender identities and intersex), les gens de couleur, les femmes autochtones, les femmes immigrantes et les travailleuses du sexe.
  • Le CAASF inclut les transgenres et s’engage à maintenir des milieux sûrs et accueillants pour toutes les femmes.

HISTORIQUE

Le Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton (CAASF) voit le jour à l’été 1975 à la suite d’une réunion du centre d’aide Chimo qui avait été convoquée pour discuter des préoccupations des conseillères des universités et des écoles secondaires locales, du Centre pour femmes de Fredericton et d’autres citoyens, à propos de la nécessité de constituer un groupe de ressources capable d’intervenir dans des situations liées à la violence sexuelle.

En novembre de cette année-là, une subvention permet l’embauche d’une directrice à temps plein pour l’organisation du service. En janvier 1976, le service pour les victimes de viol fonctionne 24 heures sur 24. Ces bénévoles offrent du soutien téléphonique aux victimes et autres personnes qui les appellent et, au besoin, accompagnent les victimes à l’hôpital, au poste de police ou chez des amis.

En 1979, le service pour les victimes de viol commence à fonctionner séparément de Chimo et ouvre un nouveau bureau au 384 de la rue Queen. Le Centre pour les victimes de viol de Fredericton, qui est désormais un organisme indépendant, est constitué en corporation en février 1980.

En avril 1994, le Centre pour les victimes de viol de Fredericton devient le Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Fredericton à la suite des changements apportés au Code criminel canadien. En 2005, on annonce la mise en œuvre du plan d’action du gouvernement provincial, « Un monde meilleur pour les femmes : aller de l’avant 2005-2010 », dont un des principaux objectifs est d’accroître la sensibilisation à l’agression sexuelle et la prestation de services dans la province. Le CAASF se base sur ses dizaines d’années d’expérience pour élaborer une Stratégie provinciale de services en matière d’agression sexuelle. Sous la direction du Comité consultatif provincial, la stratégie fait appel à une approche communautaire visant à réunir les fournisseurs de services et les parties intéressées de toute la province afin d’établir et d’améliorer la réponse des communautés au problème de l’agression sexuelle et de la violence sexuelle au Nouveau-Brunswick.

En 2015, le Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Fredericton amorce un processus de changement d’image qui passe par la création d’un nouveau site web, d’un nouveau logo et d’un nouveau nom, Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton, bien que son ancienne appellation – Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Fredericton Inc. – reste sa dénomination sociale légale.