Besoin d’aide?

Justement, nous sommes une source d’aide et de soutien. Voyez ce que nous proposons.

Le Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton met à la disposition des victimes d'agression sexuelle et d'abus sexuels un espace sécurisant et chaleureux où elles peuvent bénéficier de counseling individuel ou de groupe.

En plus de ces services, nous offrons une ligne d’écoute en matière d’agression sexuelle. Nuit et jour, des bénévoles ayant les compétences voulues sont à votre écoute.

Vous venez de subir une agression sexuelle?

  • Si vous êtes en danger immédiat ou avez de graves blessures, faites le 9-1-1.
  • Si vous êtes en sécurité, mais avez besoin de soins médicaux, rendez-vous à l’urgence de l'hôpital le plus près de chez vous.
  • Si vous ne savez pas quoi faire, appelez notre ligne d’écoute au 454-0437. Tu n’es pas seule.

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT

Réfugiez-vous dans un endroit sûr

Allez quelque part où vous vous sentez en sécurité. Appelez la police si vous pensez que vous êtes toujours en danger. Si possible, contactez une personne de confiance et demandez-lui de venir vous retrouver.

Obtenez des soins médicaux.

Si vous venez de subir une agression sexuelle, vous pourriez avoir des blessures internes ou externes qui exigent des soins médicaux. Il se peut aussi que vous soyez tombée enceinte ou ayez attrapé une infection sexuellement transmissible. Une bénévole du Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton peut vous accompagner à l'hôpital où une infirmière examinatrice en matière d'agression sexuelle vous donnera des soins spécialisés et recueillera des preuves médico-légales au cas où vous signaleriez l’agression à la police. À noter cependant qu’il n’est pas obligatoire de le faire pour obtenir les soins spécialisés.

Vos sentiments après l’agression sexuelle

Une agression sexuelle est une expérience traumatisante et profondément personnelle. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise manière de se sentir ou de réagir. Les réactions peuvent être d'ordre physique, émotionnel, mental ou spirituel – ou une combinaison de ces états.

La première chose à faire est d’essayer de parler à quelqu'un. Les heures qui suivent une agression sexuelle sont très déroutantes. Il est difficile de prendre des décisions. Vous n'avez pas à faire face à cette expérience dans la solitude. Le fait de pouvoir parler à une personne en qui vous avez confiance – un parent, une amie, une enseignante, une conseillère ou une bénévole au soutien aux victimes d’agressions sexuelles – pourrait être une étape importante dans votre processus de rétablissement.

 

Ce n’est PAS ta faute

Les personnes qui ont été agressées sexuellement ont parfois l’impression que c’est de leur faute, « qu’elles l’ont cherché » comme on dit. L'agression sexuelle n’est jamais de la faute de la victime. Peu importe où vous étiez, avec qui vous étiez et ce que vous faisiez. Les bénévoles du Centre d’aide en cas d’agression sexuelle Fredericton sont là pour vous aider à traverser cette période difficile.

Vous pensez à signaler l’agression à la police?

Impliquer la police ou pas? Il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse! Ce qui compte, c’est que ce soit votre choix. Peut-être que vous n’avez pas envie d’en parler à la police tout de suite, mais vous pourriez vouloir le faire plus tard.

Par contre, aller à la police peu après l’agression permet aux policiers d’avoir des renseignements exacts et de réunir plus de preuves qui pourront être utilisées si vous décidez de porter plainte.

Si vous hésitez encore à signaler l’agression à la police, sachez que certains hôpitaux du Nouveau-Brunswick (l’Hôpital de Moncton, l’Hôpital régional de Saint John et l'Hôpital Dr Everett Chalmers de Fredericton) offrent l’accès à un congélateur – une infirmière spécialisée recueille des preuves et les entrepose dans le congélateur pour une période allant jusqu'à six mois, ce qui vous laisse le temps de décider à tête reposée.

Si vous êtes dans la région de Fredericton, une personne bénévole du Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton peut vous accompagner au poste de la police si vous décidez de déclarer l’agression. Vous pouvez aussi appeler la ligne d’écoute – on vous expliquera tout ce qu’implique une déclaration à la police. Si vous voulez rapporter l'agression à la police, ne vous lavez pas, ne prenez pas de bain et ne changez pas de vêtements avant votre prise en charge par le personnel médical. Il est important de conserver toutes les preuves qui peuvent encore rester sur votre corps ou vos vêtements.

Vous avez d’autres questions?

Le guide pour les survivantes intitulé After Sexual Assault contient des renseignements sur ce qui se passe après une agression sexuelle et sur les sentiments qu’on peut éprouver. Vous pouvez le télécharger ici. (Disponible en anglais seulement.)

Appel à l’aide 24 heures sur 24

La ligne d’écoute du Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton (CAASF) est ouverte jour et nuit à toute personne qui subit de la violence sexuelle ou qui aide quelqu’un qui en a subi. Cette ligne d’écoute confidentielle fonctionne toute l’année, 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

506-454-0437

Pour parler à une bénévole de la ligne d’écoute en matière d’agression sexuelle, en tout temps, 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

Counseling

Le Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton offre des services de counseling individuel et en groupe aux personnes touchées par la violence sexuelle (violence sexuelle, agression sexuelle, harcèlement sexuel).

Il s’agit de services professionnels donnés par des personnes diplômées en counseling ou en travail social, ou qui sont en voie de l’être.

Counseling individuel

Dans une organisation fondée sur le féminisme comme la nôtre, il va de soi que la personne qui reçoit du counseling est l'experte de sa propre expérience. Nous croyons que le partage des connaissances, des compétences et des perceptions est efficace sur le plan thérapeutique. Nous traitons les personnes qui sollicitent notre aide avec respect et dignité, dans un contexte favorable et dénué de jugement. Le counseling individuel est offert à toutes les femmes âgées de 16 ans ou plus.

Les services de counseling ou la participation aux groupes sont gratuits. Les séances de counseling se déroulent de façon strictement confidentielle. Nous respectons les codes de déontologie de l’Association canadienne des travailleurs sociaux et de l’Association canadienne de counseling et de psychothérapie.

 

Counseling : à quoi s’attendre?

Tout commence par une rencontre initiale d’une heure avec un membre des services de counseling. Cette première rencontre a pour but de voir comment nous pouvons répondre à vos besoins spécifiques.
Ensuite, dès qu’une place se libère, une conseillère communique avec vous pour planifier des séances individuelles régulières. C’est vous qui serez à la barre de ces rencontres. Elles prendront fin quand vous sentirez que vous avez atteint les buts fixés au départ avec la conseillère.

Groupes de soutien

Le Centre d’aide en cas d’agression sexuelle de Fredericton propose divers groupes d’aide aux personnes touchées par la violence sexuelle. Dans un cadre sûr et favorable au soutien mutuel, les personnes participantes abordent et reconnaissent les effets de leur agression. Chaque groupe est animé par deux membres de l’organisme.

Les nouveaux groupes débutent généralement à l'automne et au printemps. Les personnes participantes doivent passer une entrevue et avoir 19 ans ou plus. Pour en savoir plus sur les groupes de soutien, communiquer avec le bureau de CAASF, au 506-454-0460.